Rares sont ceux qui aime se sentir idiot. De façon général, on préfère se sentir complet et égaux face aux personnes en face de nous. La théorie que l’on va  étudier ensemble, est une théorie que j’aurais aimé qu’on me présente plus jeune. C’est une vision différente des cases dans lesquelles ont peu essayer de nous pousser à l’école. Cette théorie peut paraître utopique au premier regard, cependant après réflexion, elle nous permet d’avoir un regard plus précis sur nos capacités réelles. Elle est donc un outil pratique pour s’épanouir dans ce monde aux multiples possibilités.

Cette théorie est celle du professeur Howard GARDNER, psychologue du développement humain. 

L’intelligence à porter de tous ?

Le Quotient Intellectuel (Q.I.) est une invention français, qui l’eu cru ?

Cette notion est arrivée au XXe siècle après la réforme sur l’école qui l’a rendu obligatoire. Le test du Q.I. avait pour but de repérer les petits génies de la classe. 

Cette découverte est signée du psychologue Alfred Binet et de son compère Théodore Simon.

Après un siècle, ces tests ont beaucoup évolué et ont beaucoup voyagé. Pratiqués par tous, ils sont devenus incontournables dans notre société, au point de permettre à certains de gonfler leur ego. 

Face à cette injustice du nombre qui qualifie notre intelligence à l’emporte-pièce, des solutions alternatives sont apparues pour expliquer l’intelligence. 

Pour faire simple, le facteur g (= QI) est un nombre fixe qui serait prédéfini à notre naissance. En gros, tu es intelligent ou tu ne l’es pas. Ce nombre ne pourrait ni être modifié avec l’apprentissage ni avec l’expérience. L’intelligence serait donc un talent que certaines personnes auraient comme privilège de posséder.

Cruelle comme vision, n’est-ce pas ?

D’autant plus qu’un certain Albert Einstein aurait (d’après National Geographic) échoué à l’un de ces tests. Il ne s’est pas arrêté à ça car en 1921, il a obtenu le prix Nobel de physique. Serait-ce l‘exception qui confirme la règle ?

Ok mais c’est quoi cette théorie ?

Un peu de patience, j’y arrive. 

Cette théorie de l’intelligence multiple est basée sur le fait que l’intelligence répond, en premier lieu, à résoudre un problème donné. C’est-à-dire que si tu as un problème avec ta voiture, par exemple, tu iras chez ton garagiste. (Si ce n’est pas le cas, joue quand même le jeu). 

L’auteur nous explique que c’est ainsi que l’on peut discerner différentes nuances en fonction du problème à résoudre. 

En fonction de la gamme de ta voiture, tu iras chez l’un ou l’autre spécialiste.

Si tu as une Ferrari, tu iras chez Ferrari.

Si c’est une Punto, tu iras à la décharge, euh non chez Fiat.

Deux concessionnaires différents, deux intelligences différentes dans la même catégorie.

 

Les 7 mercenaires de l'intelligence

Avant de commencer l’explication de ces intelligences, je tiens à reprendre les explications de l’auteur : « Bien que chacun de ces récits (présentations) illustre une compétence particulière, nous ne prétendons pas que l’intelligence fonctionne de manière isolée. Au contraire, chez l’individu normal, elle travaillent toujours de concert, et tout comportement adulte élaboré implique une combinaison de plusieurs d’entre elles ».

 

L’intelligence musicale

Même si l’oreille absolue est bien un don que peu d’entre nous possède, la musique est une forme d’intelligence que chacun peut travailler. La capacité de jouer un instrument, de lire une partition et de réaliser une mélodie est un exploit à porter de tous. Mais cela nécessite de l’entraînement. Le fait de pouvoir changer d’instrument, le fait de pouvoir improviser un morceau ou encore le fait de réguler son rythme avec le chanteur, requiert une capacité d’adaptation importante qui s’apprend avec le temps. 

Allez donc dire à Mozart ou Beethoven qu’ils ne sont que des ignares. Vous les feraient mourrir de rire. Allez dire à Bob Marley qu’il ne faisait que fumer, il vous botterez les fesses même avec son pied blessé.

L’intelligence kinesthésique

Prenons l’exemple de Kylian Mbappé.

Né en 1998, il devient très vite une star mondiale du ballon rond. Ce prodige a trouvé sa place dans ces stades remplis de monde non pas pour le fait d’être populaire, mais bien pour son talent. Il a une aisance et une capacité à manier son corps qui lui permettent d’être extrêmement performant sur le terrain. Il arrive à marquer dans des situations complexes, qui ne sont pas à la porter de beaucoup de joueurs . Il possède une facilité pour réaliser des gestes techniques et il a une vitesse de pointe qui rivalise avec les meilleurs joueurs du monde. 

Son corps est le don qu’il possède. Une intelligence de mouvement qui lui permet de briller sur une scène très concurrentielle.

L’intelligence kinesthésique peut se retrouver dans différentes activités et métiers : 

– bricolage

– sport

– dance

– cuisine

– etc.

 

L’intelligence logico-mathématique

Cette intelligence met le doigt sur une capacité qui est ni verbale ni physique. Cette intelligence permet à celui qui l’exerce régulièrement de créer des connexions entre différentes variables pour soumettre des hypothèses valide ou non. On peut aisément imaginer un type dans son bureau, avec de la craie de partout, et qui après avoir résolut son calcule dit ce fameux « Eurêka ! » en lançant ses feuilles dans les airs.

Bref, il existe différents protagoniste connus aillant ces capacités renforcées. A l’exemple d’Albert Einstein ou Thomas Edison.

A savoir que les tests du QI est constitué principalement de cette intelligence et de celle qui suit.

L’intelligence langagière

Le don de pouvoir s’exprimer est offert à chacun de nous dès la naissance. En fonction de notre culture, de nos capacités à communiquer ou du temps que l’on accorde à cette intelligence, on peut observer un large panel de moyens, d’outils ou encore d’expression dans le langage. 

On peut donc savourer de belles histoires, dans différents genres, grâce à ces hommes qui sont dotés de cette intelligence poussée, tel Shekespear ou Victor Hugo. 

Info bonus :

D’après Orientation éducation, la moyenne national du nombre de mot utilisé par un français s’élève à … 5 000 mots ! 

Continuons comme ça !

L’intelligence spatiale

Cette intelligence sollicite notre capacité à se représenter mentalement un élément dans un angle différent qu’il occupe face à soi. Elle permet entre autre, d’imaginer et d’organiser un lieu, un espace, une toile dans notre esprit.

Très utile pour toute activité qui nécessite une « intelligence dans l’utilisation de l’espace ». Exemple : architecte, navigateur, peintre, joueur d’échec, etc.

L’intelligence interpersonnelle

Cette intelligence permet à celui qui l’exerce de créer des connexions rapide avec les autres et de travailler en groupe. Il a une capacité d’empathie importante lui permettant de comprendre et d’aider aux mieux ses collègues, amis etc. Elle lui permet de transmettre son savoir à un possible élève. 

Elle est répandue chez les politiciens, les enseignants, les médecins et autres personnalités qui rencontrent beaucoup de personne.

L’intelligence intrapersonnelle

Cette dernière forme d’intelligence est celle de l’introspection. Elle permet entre autres de comprendre son comportement dans un moment donner, à comprendre également les émotions qui nous traversent et nous donne cette capacité à pouvoir ajuster notre comportement en fonction. Cette intelligence nous permet d’être en accord avec nous-même. Elle est donc très personnelle et très difficile à observer par une autre personne.

La conscience

L’auteur continue sa présentation en nous expliquant que la conscience est l’addition de l’intelligence intrapersonnelle et de l’intelligence interpersonnelle. Ce qui nous permettrait de mettre en relation notre conception du monde avec sa réalité. 

Conclusion

Le but n’étant pas un festival de melon cet été, j’espère donc que cette théorie boostera l’estime que tu portes mais que tu n’en fera pas des tonnes ! 

Retiens bien que c’est un ensemble de ces intelligences qui te permettront d’être un être entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *