La frustration, un combat en 3 étapes

Ton nouveau cap et ton nouvel objectif défini, tu décides de te mettre en route. Tu connais la destination, mais tu ne connais pas encore toute la carte pour y parvenir. Tu es conscient que toutes les routes mènent à Rome et des différentes étapes pour réussir ta vie.  Alors rassures toi si tu commences à ressentir un peu de peur, cela est normal. Rappelle-toi  bien d’une chose. La réussite est un chemin glorieux et satisfaisant, mais il comporte également de la souffrance comme dans toute les directions que tu peux donner à ta vie. Dans cet article, je vais en parler d’une en particulier. La frustration.

La frustration pourra t’apparaître de différente façon, mais portera toujours le même visage. Celle de ton ombre.

Que tu sois entrepreneur, explorateur, sportif ou même parent, la frustration peut nous apparaître à divers moments de notre vie. Tu la rencontreras dans deux cas distincts. Le premier sera assez ponctuel (d’une durée de quelques minutes à un ou deux jours). Le deuxième peut avoir des répercussions plus conséquentes.

Dans le premier cas, elle est créée par notre personne. La frustration provient d’un mélange de peur et de déception peuvent être générée par des objectifs trop élevés par rapport à nos capacités. Ce mélange se traduira sous la forme d’une résistance nous ralentissant à la réalisation de nos désirs.

Dans le deuxième cas, il s’agit là d’une intervention extérieur. Un individu intervient entre notre objectif et nous. S’il parvient à réussir à nous ralentir, la frustration peut se transformer en agressivité passive de notre part. L’émotion ressentie sera si puissante qu’elle risque de se transformer en sentiment de colère se dirigeant plus vers la violence que vers le dépassement de soi.

Voici quelques conseils pour garder le cap face aux difficultés pouvant être rencontrées :

1) Crois en toi

Ce conseil est plus profond que simplement de ce dire que l’on va être le meilleur. En fait, non, c’est juste. Des jaloux, des haineux, des tricheurs seront sur ta route. Croire en toi te permettra de te garder sur ton chemin. 

Comme énoncer plus haut, dans le premier cas, la frustration viendra à toi lorsque le doute s’installera entre toi et tes objectifs. Donc l’obstacle que tu devras surmonter, c’est ta peur de ne pas réussir ce que tu entreprends. Rien de plus simple pour ça. Fais une pause, souffle un coup puis reprends ce que tu fais. Peut-être que tu n’as pas pris le recul nécessaire pour trouver la réponse à ton problème que tu rencontres.

Pour le deuxième cas, je vais te parler de Cristiano Ronaldo. Je ne suis pas le plus grand fan de foot qui existe, mais ce joueur est très intéressant. C’est un joueur passionné et qui a fait de sa passion ce sport, qui ne plaît pas forcement à tout le monde, mais qui est très populaire. 

Il a eu comme mentalité d’être le meilleur. Il se répétait plusieurs fois par jour qu’il était le meilleur et j’imagine qu’il le fait encore. J’ai moi-même fait le test et je vous assure que quelque chose change en nous à partir d’un moment. Il n’y a plus cette concurrence malsaine qui peut exister avec d’autre personnes pratiquant la même activité. La seule motivation qui finit par être, c’est celle du dépassement de soi.

Alors maintenant faisons un exercice. 

Imagine-toi au pied de l’Himalaya et que ton but est de gravir la montagne jusqu’à son sommet. Ta seule motivation : une fille qui te plaît. Cette fille t’a promis ta chance si tu montes jusqu’en haut de l’Himalaya. Pensant que tu n’étais pas capable, elle s’est cru en sécurité. Toi, tu es fier et courageux. Tu t’es lancé. 

Au pied de l’Everest, tu es chaud et enthousiaste à l’idée de monter jusqu’en haut. Le sourire tiré derrière les oreilles, ta naïveté met du paume au cœur au passant qui te rencontre. Ton odyssée démarre. Au début, le paysage te transporte. Tu te sens bien et tu as l’impression de revivre. Puis tu commences à monter de plus en plus haut, les kilomètres s’enchaînent et la température diminue. Dans t’a monté, tu croises des personnes comme toi, qui eux redescendent, incapable de réaliser ton objectif. Alors que cela fait des années qu’ils s’entraînent. Toi, tu as la fois et une motivation qui en vaut la peine. Tu continus.

Puis les étapes se succèdent. Tu les passes une à une avec ténacité. Ta source de motivation te pousse à continuer malgré le froid, la fatigue, les jambes lourdes et la frustration. Tu serres les dents au point de perdre la tête parfois. Puis le moment fatidique arrive. La dernière étape. Vas-tu aller jusqu’au bout ?

Pour connaître la fin, je te suggère de regarder le film de Ludovic Bernard l’Ascension

Cet exercice réalisé, j’espère que tu pourras conclure sur une chose. Rien n’est impossible pour celui qui a la foi.

2) Accepte le regard des autres et les critiques qui les accompagnent

Si tout dépendait que de nous, ça serait bien plus simple. 

Malheureusement, ce n’est pas le cas. La compétition étant omniprésente dans notre société, les résultats doivent être au rendez-vous le jour imposé. Cependant, étant plus humain que robot, cela n’est pas toujours possible. Donner le meilleur de sa personne ne nous permet pas toujours de réussir. Les critiques tombent parfois comme une pluie glaciale, récompensant parfois de façon cruelle un travail dans lequel on s’est vraiment investi. Alors la meilleure façon de les gérés, c’est de se relever. Sors ton parapluie et réchauffe toi avec ta rage qui t’as mené jusqu’ici. 

La chance sourie aux audacieux. La couleur de la chance est le vert. Le courage est de la même couleur, une coïncidence ? Je ne crois plus aux coïncidences pour ma part.

Si tu sors de nul part et que tu as travaillé dans l’ombre depuis quelque temps, tu verras que ceux qui vivent dans la lumière ont la gâchette facile. 

Si tu as des problèmes avec le regard des autres, arrête de te cacher. Là où les autres se moquent de toi, c’est là où tu pourras exceller.

 Il y a quelque temps, j’étais encore mal dans ma peau à cause des fusils qui me visaient. Un jour, j’étais allé en boîte avec des amies. Des années que ça n’était pas arrivé. Avec un peu d’alcool, je me suis lancé sur la piste de danse. Mes bras et mes jambes étaient raides. Mes hanches ont craqué, tellement j’étais tendu. 

Mes amies et je les remercie, m’ont aidaient à me décomplexer. J’ai dansé toute la nuit comme un poulpe mais c’était déjà ça. Une autre soirée, une autre boite et d’autres potes, un autre moi. Un ami avait du mal à se mettre à l’aise à cause du regard des autres. Je lui ai montré le chemin comme on me l’avait montré. 

Ne deviens pas la personne que les autres veulent que tu sois. Sinon tu finiras par les singés. Prends les mains qu’on te tend et tend les à ton tour à ceux qui veulent les prendre.

Un lion qui copie un lion devient un singe. Victor Hugo

3) Contrôle tes émotions

La frustration est donc un mélange de peur et de déception. 

Un moyen de réussir à faire face à ces émotions négatives, c’est d’apprendre à les maîtriser

Prends conscience que tu seras confronté à ces obstacles à chaque fois que tu te lanceras dans une direction. Les difficultés font partie d’une expédition. 

Un capitaine partant en mer, sait qu’il devra peut-être faire face à une tempête. Lorsqu’il sera confronté à la bourrasque et à la marée, c’est à ce moment là où il devra garder son calme et avoir la tête froide. 

Pour cela, c’est simple :

Garde le cap que tu t’es fixé en ligne de mire.

Prends un instant pour trouver le calme.

Regarde par quel moyen, tu peux y arriver.

Lorsque tu auras passé la tempête et que le calme sera revenu, profites pour faire une pause dans un port. Histoire de reprendre des forces. Puis, repars en reprenant la brise découvrir de nouvelles îles, de nouvelles villes, de nouveaux pays. 

Plus tu arriveras à garder ton calme, plus ça sera simple de le reproduire. 

Conclusion

Pour réussir à atteindre tes objectifs, il faudra ces trois points pour éviter la frustration :

Crois en toi

Accepte le regard des autres ainsi que de leurs critiques

Sois maître de tes émotions

Bon courage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *